Les Français prêts à recourir à la téléconsultation de préférence avec leur médecin habituel et pour des actes courants

Encore peu connue du grand public, et son utilisation anecdotique, la télémédecine semble avoir du mal à sortir du stade de l’expérimentation pour véritablement s’installer comme un usage. Pourtant, les Français se disent majoritairement prêts à recourir à cette pratique en téléconsultation mais de préférence pour un acte qui ne nécessite pas un diagnostic et/ou un avis médical. Carte Blanche Partenaires, la Société Française de Télémédecine (SFT), l’Université de Montpellier et son laboratoire MRM, en partenariat avec France Assos Santé et FormaticSanté ont réalisé une enquête auprès de 8 000 assurés pour mieux connaître la perception et l’intérêt des Français sur cette pratique médicale amenée à se démocratiser.