Les actualités santéDécouvrez une sélection d’actualité santé de la semaine. Pour consulter l’ensemble des actualités santé, vous devez être bénéficiaire Carte Blanche et vous identifier.
Accès assureur
Si vous êtes bénéficiaire Carte Blanche, l'accès au site se fait directement depuis l'espace client de votre complémentaire santé.

Bien traiter son diabète protège aussi le cerveau !

Par Dr Nathalie Szapiro le 22 Mai 2017 Pour les diabétiques qui ont parfois du mal à se motiver pour équilibrer au mieux leur diabète, cette nouvelle, tout droit venue du Congrès annuel de la Société Francophone du Diabète, devrait les conforter dans leurs efforts.

En effet, alors que le diabète s'accompagne d'un risque de déclin cognitif et d'un risque de démence, accrus notamment en raison des dégâts que le diabète provoque sur les artères et les petits vaisseaux, un meilleur contrôle du taux de sucre dans le sang (glycémie) par l'hygiène de vie (en particulier l'activité physique) et les traitements, a un effet protecteur sur le cerveau.

Deux grandes études américaines le montrent
Dans la Nurse Health Study, il n'a pas été observé de différence concernant le score cognitif des diabétiques traités et des non diabétiques. Pour ce qui est de la Women Health Initiative Study, les diabétiques non traités affichent des scores cognitifs moins bons que les diabétiques traités. Autrement dit, ne pas traiter ou mal traiter son diabète est mauvais pour le cerveau et pour annuler ce sur risque, on peut compter sur son traitement à condition de le prendre correctement.

En pratique
Comme toute maladie chronique, le problème du diabète est celui de l'observance du traitement et donc, de la motivation du diabétique à bien se traiter. En effet, se traiter renvoie au statut de malade, or personne n'a envie de se sentir malade en permanence. C'est là que l'entourage peut jouer un rôle clé, par exemple en encourageant le diabétique à avoir une activité physique régulière en famille ou entre amis - ce qui est bon pour le cerveau ! - ainsi qu'une activité ludique faisant intervenir la mémoire et d'autres fonctions cognitives, comme une partie d'échec, de scrabble, etc… : le plaisir de gagner et l'envie de rester performant peut aussi aider à trouver sa motivation pour mieux se soigner.

Source:
Medscape : «Le diabète et ses traitements, effets sur le cerveau», 21/04/17, http://francais.medscape.com/voirarticle/3603190.
Crédit image : fotolia.com © Robert Kneschke
Autres articles en accès libre
La bouche sèche, un problème pour les dents Lire l'article
Le bruit des avions met les hommes sous pression Lire l'article
Les régimes alimentaires pour préserver l’audition Lire l'article
Contre le cancer, se laver les dents ? Lire l'article
A lire aussi
Dernière mise à jour: Dimanche 16 Décembre 2018 - 02:02
© Copyright Carte Blanche Partenaires
Retour en haut