Les actualités santéDécouvrez une sélection d’actualité santé de la semaine. Pour consulter l’ensemble des actualités santé, vous devez être bénéficiaire Carte Blanche et vous identifier.
Accès assureur
Si vous êtes bénéficiaire Carte Blanche, l'accès au site se fait directement depuis l'espace client de votre complémentaire santé.

Des séances de sauna pour prévenir la démence ?

Par Dr Nathalie Szapiro le 09 Janvier 2017 Ceux qui pensent que la prévention est forcément contraignante risquent de changer d'avis avec cette nouvelle étude finlandaise. En effet, elle montre que plus des hommes s'adonnent au sauna au fil de leur vie, plus leur risque de démence diminue !

L'étude n'ayant été menée que chez des hommes, il n'est pas possible d'en conclure qu'il en est de même chez la femme (mais rien ne contredit non plus cette hypothèse). Et les auteurs n'ont pas vraiment d'explications sur ce résultat sans appel, même si le sauna est déjà connu pour ses bienfaits cardiovasculaires et qu'un cœur et des vaisseaux en bonne santé représentent également des facteurs protecteurs de démence …

Une étude menée sur vingt ans
D’un âge de 42 à 60 ans, 2.315 hommes appartenant à la cohorte «Kuopio Ischaemic Heart Disease Risk Factor Study (KIHD)» ont été divisés en trois groupes selon le nombre de séances de sauna qu'ils pratiquaient (1 séance hebdomadaire dans le premier groupe, 2 à 3 séances dans le second ou 4 à 7 séances pour le dernier groupe). Les auteurs sont ainsi parvenus à la conclusion que les hommes du troisième groupe, qui se rendaient plus de quatre fois par semaine au sauna depuis 20 ans, présentaient un risque de démence de 66 % plus bas que ceux du premier groupe, après élimination de tout facteur susceptible de fausser les résultats (âge, corpulence, consommation de tabac, d'alcool, tension artérielle) ! Et ce, qu'il s'agisse d'une maladie d'Alzheimer ou d'une autre démence. Outre cette diminution du risque de démence, les séances de sauna se sont avérées également associées à une diminution du nombre de morts subites et de maladies coronariennes.

En pratique
Cette étude montre une association entre sauna et risque de démences, mais l’on ne sait pas par quel mécanisme le sauna pourrait agir sur le cerveau.
En France, on ne trouve pas des saunas à tous les coins de rue comme dans les pays nordiques. Cependant, l'investissement pour en avoir un chez soi (ou dans une copropriété si les propriétaires se mettent d'accord) n'est pas très élevé : autour de 1300 € pour les entrées de gamme, soit l'équivalent de 200 paquets de cigarettes ou d'un paquet par jour pendant 6 ou 7 mois. De quoi motiver les fumeurs (qui prennent de gros risques pour leur cerveau) au sevrage !

Source:
Age and Ageing : «Sauna bathing is inversely associated with dementia and Alzheimer's disease in middle-aged Finnish men», T. Laukkanen et al., 07/12/16, http://ageing.oxfordjournals.org/content/early/2016/12/07/ageing.afw212.abstract.
Crédit image : fotolia.com © Gina Sanders
Autres articles en accès libre
La bouche sèche, un problème pour les dents Lire l'article
Le bruit des avions met les hommes sous pression Lire l'article
Les régimes alimentaires pour préserver l’audition Lire l'article
Contre le cancer, se laver les dents ? Lire l'article
A lire aussi
Dernière mise à jour: Dimanche 16 Décembre 2018 - 02:02
© Copyright Carte Blanche Partenaires
Retour en haut