Les actualités santéDécouvrez une sélection d’actualité santé de la semaine. Pour consulter l’ensemble des actualités santé, vous devez être bénéficiaire Carte Blanche et vous identifier.
Accès assureur
Si vous êtes bénéficiaire Carte Blanche, l'accès au site se fait directement depuis l'espace client de votre complémentaire santé.

Je ne vois pas qu’avec mes yeux !

Par Dr N. Szapiro le 12 Avril 2019 On peut perdre la vue (cécité) sans présenter la moindre lésion au niveau des yeux ! Quand le cerveau est lésé, notamment au niveau de la région occipitale (arrière du cerveau), il devient impossible de voir. Nous voyons donc aussi avec notre cerveau. C’est pourquoi un accident vasculaire cérébral peut être une cause de cécité, qu’il soit dû à un infarctus cérébral (artère bouchée) ou à une hémorragie cérébrale.

Comment cela se traduit-il ?
Outre la cécité complète et brutale, la personne touchée par une telle lésion du cerveau peut présenter d'autres signes associés assez typiques : parfois, elle ne se rend pas compte de ses déficits (anosognosie), a des hallucinations visuelles, ne se souvient de rien de récent (depuis l'accident vasculaire) ou présente une certaine agitation.

Quelles sont les suites ?
Si tout dépend de l'importance de l'accident vasculaire cérébral à l'origine de tous ces problèmes et de la rapidité de son traitement, une récupération est possible dans les heures, les jours, les semaines ou les mois qui suivent. Cependant, comme c'est le cerveau qui a été touché et non les yeux, la récupération visuelle peut prendre des formes un peu particulières : certaines zones du champ visuel peuvent être touchées et d'autres, non. Ce qui est immobile peut ne pas être repéré, alors que ce qui bouge, oui, etc. Les améliorations peuvent ainsi porter sur la vision de la lumière, des mouvements, des couleurs et des formes, mais pas forcément sur tout cela à la fois. Enfin, retrouver une certaine perception ne veut pas forcément dire reconnaître les objets, les personnes ou les lieux, car cela dépend aussi de la mémoire : or une perception dépouillée de sa signification (agnosie visuelle) est aussi une source de handicap, que la rééducation va travailler à réduire.

Source:
Institut Français de l'Éducation ou Ifé : «Voies visuelles afférentes, traitement de l'information visuelle et pathologies», http://acces.ens-lyon.fr/acces/thematiques/neurosciences/actualisation-des-connaissances/vision/comprendre/vision_scientifique/voies_afferentes.
Crédit image : ©Adobe stock
Autres articles en accès libre
Quand vous bricolez : protégez vos yeux ! Lire l'article
Limer les dents pour les remodeler ? Lire l'article
100% Santé : ce qui change à partir d’aujourd’hui pour les soins dentaires Lire l'article
Acouphènes permanents : pas si rares ! Lire l'article
A lire aussi
Dernière mise à jour: Lundi 17 Juin 2019 - 09:15
© Copyright Carte Blanche Partenaires
Retour en haut