Les actualités santéDécouvrez une sélection d’actualité santé de la semaine. Pour consulter l’ensemble des actualités santé, vous devez être bénéficiaire Carte Blanche et vous identifier.
Accès assureur
Si vous êtes bénéficiaire Carte Blanche, l'accès au site se fait directement depuis l'espace client de votre complémentaire santé.

Se mesurer avec l'âge, c'est utile !

Par Dr Nathalie Szapiro le 26 Décembre 2016 Avoir le réflexe de mesurer sa taille: bon nombre de parentsl'ont, mais uniquement pour leur enfant. A l'âge adulte, cette pratique tombe en désuétude alors son utilitéaprès la soixantaine est indéniable, et que n'importe qui peut effectuer cette mesure en toute autonomie, sans avoir besoin de consulter.

En effet, une perte de taille supérieure à 4 cm, avec ou sans mal de dos, peut traduire l'écrasement d'une vertèbre en rapport avec une ostéoporose.

L'ostéoporose, insuffisamment dépistée et traitée
Une déminéralisation anormale du squelette (ostéoporose) peut conduire à des fractures majeures (col du fémur, hanche, poignet, vertèbres). C'est une cause importante de perte d'autonomie des personnes âgées et de leur entrée en institution. Pour dépister une ostéoporose et la traiter avant qu'il ne soit trop tard, l'ostéodensitométrie est un examen clé, à faire chez toute personne à risque : en cas d'antécédents familiaux d'ostéoporose, d'antécédent personnel de fracture au cours d’un traumatisme minime, d'anorexie pendant plusieurs années lors de l'adolescence, de prise de corticoïdes au long cours, de maladie inflammatoire chronique - polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn - ou de certaines maladies endocriniennes comme l’hyperthyroïdie, de consommation excessive d'alcool et pour les femmes, de ménopause précoce ou d'arrêt des règles prolongé (aménorrhée) au cours de sa vie. Enfin, l’âge vient aggraver le problème : si 39 % des femmes sont concernées à 65 ans, 70 % des femmes le sont à 80 ans et parmi elles, 60 % présentent déjà au moins une fracture.

Agir vite après une première fracture
Il n'y a pas de temps à perdre lorsqu'une première fracture a eu lieu pour éviter que d'autres ne surviennent, d'autant que ce risque est très élevé. Il est multiplié par trois dans l'année qui suit la première fracture. Or là encore, trop de personnes concernées ne reçoivent aucun traitement. Et si les victimes d'une fracture de vertèbre font largement partie de ces personnes non traitées, c'est aussi parce qu'elles ne sont pas dépistées ! En consultant son médecin en cas de taille diminuée d'au moins 4 cm, cet écueil pourrait être évité. C'est important quand on sait que les traitements de l'ostéoporose réduisent le risque de nouvelle fracture vertébrale de plus de 60 % !

Source:
Le Quotidien du Médecin : «ostéoporose, de l'urgence d'améliorer la prise en charge», 21/11/16, http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/article/2016/11/21/de-lurgence-dameliorer-la-prise-en-charge_838176.
Crédit image Fotolia.com© michaeljung
Autres articles en accès libre
La bouche sèche, un problème pour les dents Lire l'article
Le bruit des avions met les hommes sous pression Lire l'article
Les régimes alimentaires pour préserver l’audition Lire l'article
Contre le cancer, se laver les dents ? Lire l'article
A lire aussi
Dernière mise à jour: Dimanche 16 Décembre 2018 - 02:02
© Copyright Carte Blanche Partenaires
Retour en haut